On dit que le vélo, ça ne s’oublie pas. Qu’une fois que tu sais en faire, bah c‘est bon, tu n’oublies plus. C’est ancré dans ta mémoire pour le reste de ta vie ou un truc comme ça. De mon côté, j’aimerais rajouter « ça dépend aussi du type de vélo »

Samedi après-midi, j’ai eu la surprise de monter sur un vélo d’un nouveau genre le « fat bike ». Sa particularité ? Il a de grandes roues et des pneus qui permettent d’aller sur des surfaces instables comme le sable, le gravier ou encore la neige. Mais quelle idée… Déjà que je trouve ça épuisant de pédaler dans tout Paris, qu’est-ce que ça va donner en montagne ?

Je ne rouspète pas, je suis de petite nature. Et bien que je me sois trouvé une passion pour le ski – qui nécessite une certaine forme physique –, je n’avais pas du tout envie de me lancer dans le pédalage en altitude. À cet instant je pensais à mon cousin, Tony. C’est un pro du BMX Freestyle. Contrairement à moi, il se moque du danger et n’a pas peur de passer une semaine dans un lit d’hôpital. Il aime les sports qui flirtent avec l’extrême et qui demandent un esprit de challenge et d’aventurier. Lui, il aurait kiffé le fat bike. 
Je n’étais pas au bout de mes surprises puisque vraisemblablement, à Montgenèvre ils ont pensé à tout ! Olivier (l’homme le plus sympathique de la région), me tend le vélo et m’apprend qu’il est équipé d’un moteur. Et pas n’importe lequel un moteur Bosh ! (OMG, je vais finir à l’hôpital).

Je me suis quand même laissé tenter. J’ai enfourché ce fat bike, déterminé à vous raconter mon expérience de l’extrême. Au même moment, je vois un mec avec une bécane identique. Il remonte la pente en deux temps trois mouvements et la redescend aussi vite que Speedy Gonzales. Impressionnant à voir.

Pour ne pas lui faire de l’ombre, je décide de me la jouer « à la cool » et de lui laisser son moment de gloire. Le fat bike est un vrai petit bijou tout terrain qui fera le bonheur des personnes un peu casse-cou (comme Tony). Après, si vous êtes plus comme moi (casse-couilles bonbons), vous pouvez très bien en faire. Un petit tour suffit pour profiter du moment et confirmer la puissance de ce vélo. 

Chapka & Jean H&M – Lunettes de soleil Just Cavalli – Pull Minime Paris – Blouson Nagata Wear – Sneakers Moon Boot – Contributeur photo: Max De Hulster