La première chose qui m’a frappé lors de sa prise en main, c’est son poids: il ne pèse que 144 grammes avec une épaisseur de 9,5mm. Le P9 se glisse facilement dans les poches.

Le premier objectif est spécialement conçu pour les images en couleurs tandis que l’autre se spécialise dans le monochrome (noir et blanc). Une prouesse technique qui a été possible grâce à une collaboration avec le géant de la photographie Leica Camera AG.

J’apprécie son design épuré et sa coque aluminium qui lui donne une élégance.

Côté performance, le Huawei P9 n’a rien à envier à ses concurrents américain et coréen. Doté d’un processeur dernière génération développer par Huawei, le Kirin 955, il a une capacité de RAM de 3G. Autrement dit, avec ce smartphone, on peut faire plusieurs taches à la fois comme passer simultanément d’une application à une autre, tout en écoutant sa playlist et en prenant des photos ou en jouant à un jeu… Sans que l’appareil ne plante. En deux mots : rapide et puissant.

Ces caractéristiques en font un smartphone haut de gamme, mais ce qui m’a surtout attiré vers ce bijou technologique, c’est sa grande innovation: un appareil photo double objectif.

 Résultat ? Finit les retouches photos intempestives et interminables sur nos applis et logiciels. Les photos sont d’une grande netteté, avec plus de lumière et les vidéos de haute qualité. Comme avec un appareil photo professionnel, on dispose des réglages personnalisables « le mode pro ». Moi je préfère le l’option « mise au point sélective », une fonctionnalité qui permet de sélectionner les zones nettes et floues qu’on peut modifier même après avoir pris sa photo. Génial non ?

En plus d’être élégant, le Huawei P9 est un téléphone aux capacités surprenantes. Une belle alternative entre l’art photographique et le smartphone.