Un soir d’automne, je rentre chez moi, l’air épuisé et le moral dans les chaussettes. J’étais lessivé par mon train-train quotidien. Je ne sais pas si ça vous est déjà arrivé, mais j’avais cette sensation très désagréable que rien n’allait dans ma vie et l’impression de porter tout le malheur du monde. Autant dire que ce jour là, j’étais vraiment dans le bad et que je suis vite parti me coucher.

À mon réveil, mon premier réflexe est toujours de voir les messages, les mails et autres notifications reçus durant la nuit. « Ah, c’est cool, j’ai gagné 8 abonnés sur Instagram! Faudrait que rappelle Dream Paris pour le photoshoot de la semaine pro ». Sur le coup, je ne remarque pas  l’sms mon amie Naila qui disait « En voyant ça, j’ai trop pensé à toi. On est des winner!! Bisous ». Le texto était précédé d’une image texte. Et en le lisant, je souris tel un enfant à qui l’on aurait donné du Nutella au petit déj! Plus que mes papilles gustatives, c’est mon esprit qui en avait besoin de cette douce pâte à tartiner à base de mots.

Le pouvoir des mots, ce sont ces quelques phrases, ces quelques lignes qui peuvent réveiller en vous plusieurs sentiments… positifs ou négatifs, cela dépend. Mais pour le coup, ce texte-ci a su m’apporter du réconfort et du courage, balayant d’un seul trait ma profonde lassitude de la veille.

Et c’est avec un grand plaisir que je partage avec vous ces magnifiques lignes de Saint-Exupéry. J’espère qu’elles sauront vous émerveillez autant que moi et qui sait, peut-être le partager à votre tour:

C’est une folie de haïr toutes les roses parce qu’une épine vous a piqué,
d’abandonner tous les rêves parce que l’un d’entre eux ne s’est pas réalisé,
de renoncer à toutes les tentatives parce qu’on a échoué.
C’est une folie de condamner toutes les amitiés parce qu’une vous a trahi,
de ne croire plus en l’amour juste parce qu’un d’entre eux a été infidèle,
de jeter toutes les chances d’être heureux juste parce que quelque chose n’est pas allé dans la bonne direction.
Il y aura toujours une autre occasion, un autre ami, un autre amour, une force nouvelle.
Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ.

Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry.

tagged in humeur