Il y a des tendances que l’on aime détester. D’abord, parce qu’elles semblent avoir une durée de vie un peu trop indéterminée -bien qu’elles séduisent toujours au départ-, et ensuite, parce qu’on ne peut (ou veut) pas toujours suivre le mouvement à la loupe…

Pour moi, c’est le cas avec cette mode « très » masculine du spornosexuel ou du fit-bod. L’idée étant que les hommes, se doivent d’avoir des muscles saillants, des tablettes de chocolat et toute la panoplie du it-boy de l’été, au point qu’on pourrait les confondre avec des acteurs de la série Spartacus. 

Mais franchement, comment peut-on réussir à suivre cette mode de vie du healthy food, et du sport au quotidien ? Supprimer toute une liste d’aliments et de boissons quand on fait nos courses ou lorsqu’on sort avec ses amis ? Pour vous dire, moi qui aime les bonnes choses de la vie, comme le bon vin accompagné d’un plateau de charcuteries et de fromages à l’heure de l’apéro, ou encore aller dans mon restaurant italien préféré en pleine semaine, je me vois difficilement faire un trait sur ces petits plaisirs pour voguer dans l’obsession du « c’est combien de calorie » et du « c’est trop gras »… Impossible !

Quand je mange, je mange ! Je ne me refuse rien. Dans ma semaine, je veille juste à la proportion et à la quantité et je prends soin de manger équilibré en privilégiant les légumes aux féculents, et l’eau fraîche ou pétillante au coca. Et quand viennent les jours où je veux manger un truc bien « fat », je me l’autorise ! Ensuite, le lendemain ou les jours qui suivent, je cours quelques kilomètres au parc de Sceau ou je me défonce à la salle de sport histoire de m’entretenir et de brûler quelques calories et tout est bon. 

Depuis que je suis dans ce lifestyle, je suis bien dans ma tête et dans mon corps, je ne suis plus frustré de manger qu’une cuillerée de riz et 200gr de dinde et des légumes vapeurs. Et avec l’aide de mon coach Hamza, je réussi même à perdre du poids. Avec le temps, j’aurais peut-être un corps semi sculpté, pourquoi pas un ventre plat qui laisserait entrevoir des abdos ? Mais ce n’est qu’un idéal et pas une nécessité. Je veux vivre et profiter pleinement, et comme le dit si bien une certaine pub… « Bien manger, c’est le début du bonheur !». 

Alors je dis : pourquoi se priver de ce qui nous ferait vraiment plaisir ? Il suffit de faire attention à ce que l’on avale, de s’autoriser des écarts de temps en temps et de faire du sport !! Enjoy