Des rires, aux larmes, de la séparation aux retrouvailles, il se passe mille et une événements dans l’existence d’une personne. Mais il arrive un moment où l’on prend conscience de ce cadeau que la vie nous a donné, cette personne qui est là pour nous. Survient alors ce sentiment qui nous incite à baisser les armes, à laisser tomber sa carapace pour se donner entièrement à l’autre.

Pour sceller les sentiments qui lient deux êtres, le choix de porter un anneau à son annulaire gauche reste un symbole fort et puissant qui marque un tournant déterminant dans une relation. Il est donc important de choisir avec le plus grand soin la bague que l’on va porter pour les prochaines années.

Et dans le scintillant univers de la joaillerie, Cartier a toujours été mon grand amour. De par son histoire, son identité et sa magnificence, la marque française à su traverser les âges sans jamais perdre de son éclat.

La bague Trinity est mythique. Elle séduit autant les hommes que les femmes.

Elle trouve son origine en 1925, par un certain Jean Cocteau, qui demande à son ami Louis Cartier, de créer une bague «triplement saturnienne » aux trois anneaux : platine, or jaune et or rouge… Et depuis, elle connaît un succès retentissant à travers le monde.

Aujourd’hui l’or gris remplace le platine, et la bague du poète, gage de l’amour suprême, devient la bague « trois anneaux, trois ors », remplie de sens : l’or jaune pour la fidélité, l’or blanc pour l’amitié et l’or rouge pour l’amour…

La Trinity est pour moi la bague parfaite : l’harmonie dans toute sa splendeur.